Dépôts sauvages : des impacts souvent irrémédiables…

Au-delà de leur impact paysager, les dépôts sauvages de déchets sont aussi des causes de comblement des milieux naturels (déchets inertes, gravats, etc.) et de pollution de l’eau (peintures, solvant, huiles de vidange, amiante, etc.). Ces impacts sont souvent irrémédiables ou persistants sur de très nombreuses années…

Une première opération pilote avec le PNR sur le pourtour de l’étang de La Palme

Randonneurs, sportifs, chasseurs ou simples promeneurs… qui, au détour d’un chemin, n’est jamais tombé sur un dépôt sauvage ?  Le territoire du Parc naturel régional n’échappe malheureusement pas à la règle…

Par exemple, sur la zone Natura 2000 du pourtour de l’étang de La Palme, des enquêtes de terrain réalisées par le Parc entre 2008 et 2012 avaient mis en évidence la présence de très nombreux dépôts sauvages, de tailles et d’origines variables, mais généralement constitués de déchets de chantiers, privés ou publics.

Face à cette situation préoccupante, la Sous-Préfecture de Narbonne, le Parc naturel régional, les chambres consulaires (via le CLIDA) et le Département de l’Aude ont alors mis en place en 2015 une opération spéciale à titre pilote sur ce secteur avec la collaboration des communes de La Palme, Leucate, Port-la-Nouvelle et la communauté d’agglomération du Grand Narbonne.

Information, communication sur les droits et les devoirs… « Vous faites des travaux ? Pensez à vos déchets ! »

Que nous soyons un particulier, une commune ou une entreprise, chacun d’entre nous, en tant que producteur de déchets, a l’obligation et la responsabilité d’assurer ou de faire assurer leur élimination…

Dans ce cadre, le Parc et ses partenaires ont d’abord lancé une importante campagne de communication auprès des habitants, des professionnels et des communes concernées pour rappeler les droits, les devoirs et les solutions locales pour correctement éliminer ou faire éliminer ses déchets de chantier, privés ou publics.

Ces informations sont désormais accessibles à tous, regroupées dans un jeu de 5 fiches, spécialement élaborées pour cette opération et disponibles en téléchargement sur www.parc-naturel-narbonnaise.fr/ecohabitons et www.dechetsbtp11.fr

  • Fiche # 1 – Vous faites des travaux, pensez à vos déchets !
  • Fiche # 2 – Les marchés publics et les déchets
  • Fiche # 3 – La collectivité et la gestion des déchets du BTP
  • Fiche # 4 – Les professionnels et la gestion des déchets du BTP
  • Fiche # 5 – Dépôts et décharges sauvages : qui peut agir ?

Chantiers pilotes de nettoyage et de renaturation…

En parallèle, plusieurs opérations démonstratives de nettoyage de sites dégradés ont été engagées sur les communes de La Palme et de Leucate, avec près d’une centaine de tonnes de déchets sauvages récupérée et transportée vers un centre de traitement agréé de ces déchets.

Au-delà de l’enlèvement et de l’exportation des déchets, l’un des sites dégradés a également bénéficié d’une opération de renaturation* « post nettoyage » avec la plantation de près de 140 espèces locales fournies par la pépinière du Département de l’Aude.

(*) renaturation – dictionnaire LAROUSSE – : « opération permettant à un milieu modifié et dénaturé par l’homme de retrouver un état proche de son état naturel initial »

Élargissement de la démarche pilote…

Après quelques mois d’engagement de la première opération collective « Etang de La Palme », une première diminution du nombre de dépôts sauvages a pu être constatée.

Face à ces résultats encourageants, le Parc et ses partenaires se sont donc accordés pour lancer une opération similaire sur le massif de la Clape, dans les mêmes conditions que celles initiées sur le secteur de La Palme.

En fonction des succès rencontrés par ces démarches collectives exemplaires, des dispositions du même genre pourraient être progressivement élargies à d’autres secteurs du Parc faisant l’objet d’enjeux et d’attention particulière…. Affaire à suivre.