Plan Climat du Narbonnais

Sensibiliser les habitants de la Narbonnaise et leur présenter la feuille d’action du Plan Climat du Narbonnais. Tels étaient les objectifs du Parc naturel régional et du Grand Narbonne qui œuvrent main dans la main pour la réalisation du Plan Climat. Près de 600 personnes ont répondu à l’invitation le samedi 28 septembre sur les barques à Narbonne !

Une actualité globale

L’actualité* récente le souligne, le changement climatique est au cœur des préoccupations internationales mais également des enjeux locaux (arrêtés de sécheresse, épisodes de canicules, incendies, vignes grillées, inondations de 2018)

Des solutions locales

De nombreuses solutions sont locales. C’est ce que propose le Plan Climat. Le Parc naturel l’a bien compris et œuvre sur ces enjeux depuis 20 ans, en mettant en œuvre des actions concrètes :

  • Réduire les consommations d’énergie et accompagner les habitants avec l’Espace Info Energie (depuis 2003)
  • Accompagner les communes en les aidant à réduire leurs consommations d’énergie de 20 % et à optimiser l’éclairage public.
  • Sensibiliser à la pollution lumineuse via la déclinaison du Jour de la Nuit, le 12 octobre par plusieurs communes (partenariat avec le SYADEN pour amplifier cette action).
  • Développer les énergies renouvelables tout en préservant la biodiversité, le paysage et le cadre de vie local.
  • Proposer un cadre pour accompagner le développement de l’éolien et du solaire avec la charte qualité pour la production d’électricité d’origine renouvelable, validée par le comité syndical du Parc naturel le 24 juin dernier.
  • Proposer des outils opérationnels tels que le cadastre solaire pour permettre aux habitants d’identifier le potentiel solaire de leurs toitures
  • Expérimenter pour anticiper et favoriser l’adaptation de notre territoire aux effets du changement climatique, et en particulier l’élévation du niveau de la mer avec Le programme La Mer Monte engagé sur l’impulsion des élus du Parc, conscients des enjeux ou encore le projet S.A.LI.N. qui vise à comprendre le phénomène de salinisation des sols.

Ce nouveau Plan Climat, issu d’un travail collaboratif entre le Parc naturel et Le Grand Narbonne, traduit de manière très opérationnelle l’ambition du territoire à limiter le réchauffement climatique et à s’adapter à ses conséquences. Il est le fruit d’une concertation large avec acteurs et habitants. Sa mise en œuvre et plus globalement le défi du changement climatique demande en effet la mobilisation de chacun.

 

*Petit récapitulatif de l’actualité récente sur le changement climatique :

  • Sortie du dernier rapport spécial du GIEC sur l’océan et la cryosphère cette semaine (le 24 septembre) dont les rapporteurs plaident notamment pour une restauration des milieux naturels (herbiers sous-marin, plages, dunes constituent les meilleurs remparts pour atténuer les vagues). La hausse du niveau moyen des mers va accentuer les inondations, l’érosion des côtes, la pénétration du sel dans les nappes d’eau douce. Cette hausse pourrait atteindre 30 à 60 cm environ d’ici 2100. Et 60 à 110 cm si les émissions de gaz à effet de serre continuent d’augmenter fortement.
  • Les dernières simulations des scientifiques français (Météo France notamment) présentées mi-septembre sont sans appel, le scénario le plus pessimiste prévoit +6 à +7 °C de réchauffement global en 2100 (soit 1°C de plus que les précédentes simulations de 2012). Et le scénario le plus optimiste maintient tout juste sous + 2°C l’augmentation mondiale du réchauffement de la planète par rapport à l’ère pré industrielle. Pour limiter le réchauffement de 2 °C, il faudrait des émissions nulles en 2080.
  • En octobre 2018 : le rapport spécial du GIEC sur un réchauffement contenu à + 1.5°C
  • Le réchauffement planétaire a déjà atteint 1°C au-dessus des niveaux pré industriels.
Partager cet article : Facebook Twitter Google+