Des Corbières à la Méditerranée, un mot pourrait résumer les paysages de la Narbonnaise : contraste. Contraste saisissant des reliefs, ruptures entre les paysages secs et humides, continuités entre l’eau douce, l’eau saumâtre et l’eau salée, alternance entre les étendues désertiques, les espaces cultivés et le littoral. Un territoire mosaïque occupé par les hommes depuis la Préhistoire, comme en témoignent les traces monumentales ou modestes qu’ils nous ont léguées.

En savoir plus