Eau et milieux lagunaires

L’eau et les lagunes sont au centre de la problématique du Parc naturel régional de la Narbonnaise en Méditerranée. Différents facteurs pèsent sur la qualité de l’eau et des milieux aquatiques : fragilité des lagunes, réceptacle des différents bassins versants qui les alimentent, présence de différentes sources de pollution domestique, agricole ou industrielle, activités accidentogènes, dysfonctionnements hydrauliques, … D’où la nécessité d’aborder la question de l’eau dans une réflexion globale allant de l’amont des bassins versants (cours d’eau, canaux, nappes souterraines…) jusqu’à la mer Méditerranée. De bons résultats enregistrés en matière de restauration de la qualité de l’eau des étangs narbonnais, notamment dans le cadre du contrat d’étangs entre 2005 et 2010. Il reste toutefois beaucoup à faire :

- en matière d’eutrophisation : après les efforts importants consentis pour l’amélioration de l’assainissement collectif et les résultats obtenus, la priorité des années à venir concerne la gestion des apports d’eau douce aux étangs, notamment par la Robine et les canaux de la basse plaine de l’Aude ainsi que la mise en place de systèmes « tampons » (marais, secteurs agricoles)
- concernant la pollution toxique : des résultats encourageants ont été également obtenus en matière de réduction des apports toxiques, mais il convient de maintenir l’action pour réduire 3 types de micropolluants (métaux lourds, hydrocarbures, pesticides)
- concernant les pollutions accidentelles : la récurrence des accidents sur le territoire impose la mise en place d’une vraie stratégie locale en lien avec les services de l’Etat
- concernant la qualité microbiologique des étangs : il s’agit d’identifier et de réduire les différentes sources de pollution pour pouvoir maintenir l’exploitation des gisements coquilliers lagunaires.

Dans le cadre de la mise en œuvre de sa nouvelle charte, l’action du Parc et de ses partenaires doit encore être renforcée, afin de garantir la qualité des milieux aquatiques du territoire, conformément aux recommandations du SDAGE du bassin RM&C prises en application de la DCE. Cette action est soutenue par l’Agence de l’Eau, notamment dans la continuité du Défi « Toxiques » engagé depuis 2004 sur le bassin versant des étangs du Narbonnais. La nouvelle charte met l’accent sur la poursuite de la lutte contre la pollution diffuse et chronique et introduit deux nouveautés : la lutte contre les pollutions accidentelles et la préservation de la ressource en eau.

Dans cette thématique

Galerie Photo

zoomer l'image

Etang de Bages-Sigean, Port Mahon

zoomer l'image

Port de Bages

zoomer l'image

L'étang de La Palme

zoomer l'image

Roselière de l'étang de Campignol à restaurer

zoomer l'image

Enlèvement du vieux barrage à vannes sur le grau de Port la Nouvelle

zoomer l'image

Nettoyage de bord d'étang - Lycée Reverdy juin 2006