Le berger de la Clape est de retour pour l’hiver

Comme chaque année à cette période, le massif de la Clape retrouve un peu de ses paysages d’antan grâce à l’arrivée de Walter Lavolet et de ses brebis. Une action soutenue et suivie par le Parc naturel régional dans le cadre de ses actions Natura 2000 et agroenvironnementales sur le massif de la Clape.

Arrivés au Mas du Soleilla il y a quelques jours, Walter et ses 330 brebis arpenteront pour la quatrième année garrigues et vignes des domaines viticoles du Mas du Soleilla, de l’Hospitalet et de Pech Redon mais également de la Base aérienne du Plan de Roques.

Une action primordiale pour l’entretien du massif de la Clape

 L’intervention de ce troupeau en Agriculture Biologique, soutenue et suivie par le Parc naturel régional dans le cadre de ses actions agro-environnementales sur ce site Natura 2000 mais également par plusieurs vignerons, est bénéfique à plus d’un titre. Elle permet en effet de :

  • limiter le risque d’incendie en période estivale et d’entretenir les zones stratégiques pour les pompiers et l’Office National des Forêts
  • conserver ce paysage singulier en limitant la fermeture des milieux liée à l’expansion du chêne kermès et du pin d’Alep
  • entretenir et enrichir les vignes des différents domaines viticoles de l’AOC La Clape
  • préserver et favoriser la biodiversité exceptionnelle des pelouses et milieux ouverts

Apprendre à cohabiter avec ce troupeau et les chiens de protection

Espace naturel remarquable, le massif de la Clape est également un site prisé des sportifs et randonneurs qui sont donc amenés chaque hiver à cohabiter avec le troupeau et les chiens de protection. Ces bergers d’Anatolie, tout comme les patous, sont introduits chiots au contact permanent des brebis et sont inséparables du troupeau qu’ils protègent des loups l’été en montagne.

Voici donc quelques recommandations si vous croisez le troupeau au détour d’un chemin :

  • Ne traversez pas le troupeau, contournez-le
  • Descendez de vélo et marchez à côté
  • Arrêtez-vous le temps que les chiens vous identifient, restez calme, ne les caressez pas et ne faîtes pas de gestes brusques

Et souvenez-vous que le berger n’est jamais loin et viendra à votre rencontre si besoin.

Bientôt, 2 autres troupeaux devraient également arpenter d’autres communes du territoire.

Partager cet article : Facebook Twitter Google+