Les bergers du plateau de Leucate rencontrent des scolaires

Voilà maintenant 3 ans que les bergers et le troupeau du plateau de Leucate reviennent dès les premiers jours de l’hiver pour repartir mi-mars. Accompagnés par le Parc naturel régional, le pâturage permet d’entretenir les pelouses sèches du site.

Les pelouses du plateau de Leucate, site Natura 2000

Ces pelouses à Brachypode subissent un embroussaillement naturel et rapide par du pistachier, du chêne kermès et le pin d’Alep. Riches en biodiversité, elles abritent des espèces d’oiseaux et la végétation des falaises méditerranéennes.

Le plateau de Leucate est concerné pour moitié par un site Natura 2000. Dans un souci de préservation de la biodiversité du site, il est essentiel de préserver les pelouses à Brachypode du plateau. Le Parc anime la mise en œuvre des actions sur ce site Natura 2000. Il soutient la présence de ce troupeau, notamment en valorisant son rôle en faveur de la biodiversité.

Des brebis pour entretenir les pelouses

Plusieurs troupeaux de brebis se sont succédé sur ce site depuis presque 15 ans. Leur présence contribue à contenir le développement des arbustes en broutant aussi les très jeunes pins et les pousses qui embroussaillent ces pelouses tels que pistachier, buplèvre, filaire, oliviers, etc. Les glands de chêne kermès sont aussi très prisés. Ce pâturage a grandement contribué à maintenir une centaine d’hectares de pelouse dans un bon état, favorable à la flore et la faune typique de ces milieux naturels ouverts.

Le troupeau de Leucate

Le troupeau composé d’une centaine de brebis et de leurs agneaux dispose de trois régions de pâturage: Leucate en hiver, les montagnes du Parc national des Pyrénées en été et la ferme dans les vallons de Curvalle (Tarn) au printemps et en automne. Ce nomadisme permet notamment au troupeau de se passer de foin.

Des Patous pour protéger le troupeau

Cette année encore, deux chiens Patous gardent le troupeau. Les promeneurs sont donc invités à contourner le troupeau et à garder leur chien en laisse. Les bergers ont choisi d’avoir ces chiens à cause de l’attaque sévère du troupeau par un chien, lors de leur premier hiver à Leucate et pour protéger le troupeau de tous les prédateurs.

L’Europe, l’Etat, la mairie de Leucate et le Parc naturel régional soutiennent et accompagnent cette activité agricole qui contribue à la biodiversité et à la qualité des paysages du plateau de Leucate.

Partager cet article : Facebook Twitter Google+