Restauration en pierre sèche du muret de Notre-Dame-des-Oubiels à Portel-des-Corbières

Pour la première fois, la commune de Portel-des-Corbières, en partenariat avec le Parc naturel régional de la Narbonnaise, a accueilli des professionnels du bâtiment pour une formation qualifiante sur la construction en pierres sèches. Dispensée par le centre de formation Batipole en Limouxin, elle a permis une belle rénovation d’un  muret de soutènement pour l’accès à l’église de Notre-Dame-des-Oubiels.

Une formation diplômante pour la construction de murets en pierre sèche

Spécialisé dans la formation de professionnels aux métiers du bâtiment, Batipole en Limouxin propose à ses stagiaires d’obtenir le certificat de qualification professionnelle ouvrier professionnel en Pierre sèche. L’un des deux chantiers d’application de la formation s’est déroulé, sur la commune de Portel-des-Corbières.

Portel-des-Corbières, commune soucieuse de l’entretien de son patrimoine historique, avait sollicité le Parc pour l’accompagner dans la restauration de murets en pierre sèche à proximité de Notre-Dame des Oubiels. C’est dans ce cadre qu’elle a accueilli cette équipe de professionnels et a assuré l’approvisionnement du chantier pendant un mois.

Les 6 stagiaires encadrés par 2 formateurs ont restauré plus de 40 mètres d’un mur de soutènement dont le rôle est de retenir la terre tout en permettant le passage de l’eau. Grâce à des techniques ancestrales, ils n’ont utilisé que des pierres, sans liant, disposées de manière à constituer un drain à l’arrière du mur et à son extrémité enjambant un fossé, un mur résistant à la pression de la terre et un banc intégré au mur pour les visiteurs.

Le centre de formation Batipole, la commune de Portel-des-Corbières et le Parc naturel ont signé une convention de fonctionnement pour l’organisation de ce chantier. C’est la première fois que Batipole en Limouxin organise cette formation professionnelle « pierre sèche », financée par la Région Occitanie.

Stratégie de développement en faveur du patrimoine et du savoir-faire de la pierre sèche

Cette action s’inscrit dans la stratégie « pierre sèche » du Parc naturel qui contribue à la mise en œuvre des orientations de la Charte du Parc. Elle permet de : valoriser le patrimoine vernaculaire et notamment l’art de l’architecture en pierre sèche, de développer une offre de compétences pour les petites entreprises du bâtiment grâce à la formation des artisans. Le Parc naturel propose aussi des chantiers d’initiation à cette technique de construction, pour les particuliers, qui sont autant d’occasions de restaurer ce patrimoine et de le faire connaitre.

 

Partager cet article : Facebook Twitter Google+