Campings et hôtels économes

Le poids du tourisme estival en narbonnaise…

Avec un chiffre d’affaire de 500 à 600 millions d’euros par an, l’activité touristique sur le littoral audois représente un secteur économique important du département (10 à 12% du PIB de l’Aude). Ses 10 à 12 millions de nuitées concentrées sur la période estivale, représentent aussi une forme de pression importante sur une période de l’année sensible, notamment du point de vue de la vulnérabilité des ressources…

L’opération Hotels & Campings économes avec le Parc…

Dans ce contexte et pendant 2 ans, un hôtel et deux campings de la Narbonnaise ont testé au quotidien différentes solutions pour réaliser des économies d’eau et d’énergie et éliminer l’usage des pesticides dans la gestion de leurs établissements respectifs. Cette opération pilote a été initiée par le PNR et réalisée avec l’aide de la CCI et le soutien financier de l’Agence de l’eau.

Analyse, bilan des consommations touristiques et identification des « marges de progrès »…

Grâce à ce partenariat original et à la complicité des établissements volontaires, plusieurs conseillers spécialisés sont intervenus pour analyser les consommations des établissements, identifier les « marges de progrès » possibles et faire des préconisations concrètes pour améliorer les performances de chaque site.

Mise en œuvre des préconisations : une méthode d’accompagnement « Gagnant / Gagnant »

Sur cette base, un accompagnement professionnel direct a ensuite été réalisé auprès de ces établissements, sous l’encadrement et la surveillance du Parc, afin de mettre en œuvre réellement les préconisations identifiées, des plus simples (régulateurs de débit, éco-douche, double chasse WC, ajustement d’abonnements, rationalisation de l’occupation des espaces, programmation du chauffage…), aux plus élaborées (récupération d’eau de pluie, recyclage d’eau de lavabos, travaux d’isolation, solaire thermique…).

La « partie » pesticide n’a pas dérogé à cette démarche et une stratégie de gestion des espaces du camping a été co-construite avec la suppression totale d’emploi de produits phytosanitaires.

Cet accompagnement « encadré » a été réalisé selon un principe original et novateur « gagnant / gagnant », c’est-à-dire avec une rémunération de la mission d’accompagnement professionnel sur la base des économies réellement réalisées sur les volets énergie/eau.

Au final, avec quels résultats ?

Après deux années de suivi, un bilan de l’opération a permis de dresser les premiers enseignements pratiques et méthodologiques en matière d’économie d’eau, d’énergie et de réduction de l’usage des pesticides… Exemples :

  • 12% à 30% de diminution des consommations en eau, soit une consommation de l’ordre de 90 à 110 litres d’eau par nuitée touristique après la mise en œuvre des préconisations de l’opération pilote
  • Plus aucun pesticide utilisé au sein du camping, auquel s’ajoute une notion difficilement quantifiable mais tout aussi remarquable : un embellissement par la création d’espaces verts méditerranéens.
  • L’ajustement des abonnements : une économie de 2000 euros HT pour un camping
  • Le suivi et la gestion des consommations : une réduction des consommations d’énergie de 17% sur l’Hôtel test

Un documentaire technique en ligne « Hôtel & Campings économes en eau, en énergie et en pesticides »

Comment ont-ils fait ? Quelles solutions ont-ils testé et adopté ? Quelles ont été les difficultés et les réussites rencontrées ? Quelles économies ont-ils obtenu ? Quels en sont les enjeux pour le territoire ?

C’est l’objet même d’un film de 15 minutes, réalisé sur « ce retour d’expérience pratique », accessible en ligne sur le blog “Eco Habitons le Parc ». Il met en lumière les acteurs et les actions engagés, avec des résultats vérifiés, testés et approuvés en conditions réelles d’exploitation !

Partager cet article : Facebook Twitter Google+