Pour poursuivre votre démarche de réduction de vos consommations d’énergie et d’eau, vous trouverez ci-après des chiffres clefs, des ressources, des idées…

L’appui aux communes fait partie des orientations fortes de la Charte de Parc 2010 – 2021 via notamment sa Mesure 2.4.2. « Appuyer les collectivités dans l’innovation et la performance environnementale ».

Cette orientation se traduit en particulier par des missions d’accompagnement technique du Parc, auprès des 21 communes du territoire Parc, notamment en matière de :

  • De maitrise de l’énergie
  • Réduction des consommations en eau
  • Lutte contre les pesticides

Un enjeu d’exemplarité, de maitrise des budgets et d’amélioration du confort des usagers

Mairie de Portel des Corbières

A l’échelle du bilan énergétique du territoire, le secteur tertiaire représente 6% des consommations d’énergie (dont 20% imputables aux communes) et 4% des émissions de gaz à effet de serre. Avec une prépondérance de l’électricité (65% des consommations énergétiques) et une tendance à l’augmentation du recours aux systèmes de climatisation les enjeux de confort des usagers et de maitrise des consommations sont forts.

Les communes du Parc consacrent en moyenne de 3 à 6.6% de leurs budgets annuels à l’énergie (soit des montants allant de 33 000 euros pour les communes de moins de 2500 habitants) à près de 300 000 euros pour celles entre 2500 et 5000 habitants.

Pour relever le défi de l’autonomie énergétique du Parc à l’horizon 2030, le Plan Climat du Narbonnais projette pour le bâti public :

  • Une multiplication par deux des rénovations du bâti public
  • Une amélioration de la performance énergétique de 35%
  • Un effort de réduction du recours à la climatisation et de sobriété dans les températures de consigne pour le chauffage (moyenne de 19°C contre 22°C)

Le PNR vous accompagne pour relever ce défi et faire valoir vos engagements et votre exemplarité en signant la charte d’engagement des acteurs du Plan Climat du Narbonnais.

Connaitre pour agir ! Toutes les communes du Parc disposent d’un Conseil d’Orientation Energétique

Les chiffres clefs de consommations locales issus d’une grande campagne d’analyse des consommations d’énergie et des potentiels d’économies du patrimoine communal des communes du Parc mené entre 2007 et 2011 nous livrent quelques enseignements et quelques repères :

La part de l’éclairage public représente en moyenne 42% des consommations énergétiques et 1/3 du budget énergie des communes. Des consommations et un budget annuel consacré à l’éclairage public assez élevés, sans doute lié à l’étalement urbain et au linéaire des stations du littoral.

Le bâti représente en moyenne 58% des consommations d’énergie. En moyenne 100 kWh/m² et 10 euros TTC/m². Les groupes scolaires et les locaux administratifs sont bien souvent les bâtiments les plus consommateurs, avec de plus en plus des problématiques spécifiques de confort d’été. Sur le Parc naturel régional de la Narbonnaise en Méditerranée, les écoles représentent en moyenne 35% de la facture d’énergie des bâtiments communaux.

Un objectif de réduction de 20% des consommations d’énergie à l’horizon 2020 (objectifs européens) atteignable pour de nombreuses communes : en ne considérant que les actions d’amélioration présentant un temps de retour sur investissement inférieur à 10 ans, les potentiels d’économie dans les bâtiments représentent 1/4 de la consommation et 1/3 des dépenses afférentes au bâti étudié. Le temps de retour brut moyen de ces travaux est de 4 ans.

Depuis 2011, toutes les Communes du Parc sont dotées de cet outil. Un bilan global a permis de dégager les grandes tendances des consommations énergétiques publiques du PNR, de faire émerger des ratios caractérisant les consommations d’énergie publiques du Parc naturel régional de la Narbonnaise, d’identifier les postes les plus consommateurs, de définir des objectifs de réduction des consommations d’énergie à l’échelle du Parc, et de mettre en perspectives des actions groupées en matière d’intervention, de commandes d’équipements, de gestion du patrimoine ou encore de formation. Il s’agit aujourd’hui de poursuivre l’accompagnement des communes pour aider à la prise en compte des recommandations, en lien notamment avec le SYADEN et les autres acteurs de l’énergie impliqués auprès des Communes.

D’autres repères dans la dernière enquête nationale sur les consommations communales réalisée par l’ADEME en 2012.

2017 : les communes du Parc sont invitées à relever le défi de réduire de 20% leurs consommations d’énergie et d’eau !

Une nouvelle opération collective « Communes économes avec le Parc » a été lancée en 2017 afin de faire le point sur l’avancée des actions menées par les communes depuis la réalisation des Conseils d’Orientation Energétique et Eau (pour 6 communes). L’enjeu : identifier et chiffrer les potentiels d’économie en énergie et en eau restant à réaliser, puis aider les communes à les réaliser sous différentes formes, via par exemples des Partenariats Public Privé, une assistance interne du Parc, des opérations d’achats groupés pour du petit matériel ou équipement économes, … Affaire à suivre.

Expertise et accompagnement à la carte

À tout moment, chaque commune du Parc peut faire appel aux compétences de l’équipe technique du Parc sur leurs projets d’aménagements, de travaux, d’équipements… en bénéficiant, par exemple d’une aide aux montages techniques, d’une analyse de factures de consommations, d’un regard et d’une expertise environnementale, de l’intégration d’enjeux liées à des démarches territoriales…

Des ateliers collectifs pour partager les problématiques, esquisser des réponses collectives…

Régulièrement le Parc, avec ses partenaires, propose des ateliers thématiques aux communes, véritables moments d’échange et de partage : il a ainsi été question de rénovation performante des écoles en zone méditerranéenne en 2015, d’éclairage public sous l’angle « éclairer mieux » en 2016… Retrouvez les supports en téléchargement : guide des bonnes pratiques, guide ZEMEDS, Quizz Eclairer Mieux,…

En veille sur les dispositifs financiers, législatifs…, le Parc propose diverses ressources et outils au service des communes sur les questions liées à l’énergie, à l’eau et aux pesticides.

Une dynamique collective engagée sur l’éclairer mieux, notamment par la déclinaison du Jour de la Nuit depuis 2016

Quoi de plus naturel que d’éclairer la nuit ?

Naturel peut-être, mais culturel sûrement ! Il n’y a qu’à observer les différentes stratégies et niveaux d’éclairement mis en œuvre dans le temps du nord au sud par nos voisins européens pour se rendre compte que nous n’avons pas tous la même conception ni de l’éclairage public, ni de la nuit.

Eclairer mieux

Si le poids financier de ce service nous fait aujourd’hui tirer la sonnette d’alarme (l’éclairage public est le deuxième poste du bilan énergétique des communes et le 1er consommateur d’électricité), ce sont les astronomes qui se sont préoccupés les premiers de son impact sur la qualité de l’observation du ciel nocturne.

Conscientes des impacts environnementaux et économiques, de nombreuses communes s’interrogent sur les solutions à mettre en œuvre. A travers le jour de la nuit, le PNR de la Narbonnaise a décidé de mettre en lumière les initiatives déjà prises par les collectivités du territoire et d’initier une réflexion globale sur la question de l’éclairage public. Outre l’opération symbolique d’extinction nocturne de l’éclairage public, cette démarche veut traiter plus globalement de l’éclairer mieux à travers l’accompagnement personnalisé des communes, des visites de site pour retours d’expérience, des ateliers d’échange…