Le territoire du Parc naturel régional n’échappe malheureusement pas à la règle… Et pourtant, des solutions existent ! Que nous soyons un particulier, une commune ou une entreprise, chacun d’entre nous, en tant que producteur de déchets, a l’obligation et la responsabilité d’assurer ou de faire assurer leur élimination…

Face à cette situation, le Parc, en partenariat avec la Sous-préfecture, la communauté d’agglomération du Grand Narbonne, les chambres consulaires (via le CLIDA) et le Département de l’Aude, a pris la mesure du problème en animant plusieurs opérations pilotes spécifiques sur des secteurs à très forte sensibilité environnementale.

Bon à savoir… Exemples pour les HABITANTS !

Si un particulier réalise lui-même ses travaux… les déchets qui en résultent doivent être déposés dans les déchetteries ou en centres agréés. Au préalable, les déchets doivent être triés. Attention ! Les volumes maximums acceptés en déchetteries sont fixés par la collectivité (se renseigner auprès de la commune). En aucun cas, nous ne pouvons ni brûler nos déchets (même le bois) ni les stocker sur notre terrain ou un autre terrain non autorisé.

Si un particulier fait réaliser ses travaux par une entreprise ou un artisan… l’élimination des déchets a un coût qu’il faut prendre en compte dans la commande des travaux.  Le professionnel a pour obligation de s’engager vers les circuits qui lui sont réservés. Attention ! Dans tous les cas, il est de la responsabilité du particulier de s’assurer auprès du professionnel que l’élimination des déchets est bien effectuée dans les règles. Pour cela, il faut d’abord vérifier que leur traitement est bien prévu dans les devis proposés (ligne spécifique « déchets »), puis que leur élimination a bien été exécutée dans les règles en vigueur après la réalisation des travaux (avec la fourniture des bordereaux justificatifs à exiger auprès du professionnel).

Si un propriétaire est « victime » d’un dépôt sauvage sur son terrain… dans tous les cas (propriété privée ou domaine public), le responsable d’un site de dépôts ou décharges sauvages, qui s’expose à des procédures administratives et/ou judiciaires, peut être l’auteur du dépôt, le détenteur des déchets, ou le propriétaire du terrain, même dans le cas où il n’est pas à l’origine du dépôt (celui-ci peut néanmoins prouver sa bonne foi, en ayant averti l’autorité municipale d’abandon de déchets commis à son insu et en ayant procédé à des mesures préventives : travaux de clôture, plaintes…).