Dérangés, les oiseaux font une dernière tentative de reproduction

Depuis 20 ans, une colonie de sternes niche sur la plage des Chalets à Gruissan. Cette année, malgré les filets de protection et les panneaux d’information, c’est l’échec ; probablement à cause de dérangements répétés. Mais les oiseaux ont quand même fait une nouvelle tentative à la plage de la Vieille Nouvelle cette fois, où elles viennent de pondre à nouveau. Aidons-les en restant à distance.

Les sternes naines sont de petits oiseaux migrateurs, protégées en France, qui viennent sur notre littoral pour se reproduire. Et à Gruissan, elles ont pour habitude de s’installer systématiquement à la plage des Chalets. Compte tenu de l’enjeu, le Parc naturel, la LPO et la commune de Gruissan s’associent chaque année, pour installer un enclos autour de cette colonie, afin d’empêcher le dérangement des oiseaux et permettre le succès de reproduction. Les œufs et les poussins ayant des tenues de camouflage particulièrement efficaces, il est en effet facile de s’en approcher voire de les écraser sans s’en apercevoir. Et trop de dérangement engendre un abandon des nids par les adultes et donc une année de reproduction de perdue.

Comme beaucoup d’autres espèces dont les populations chutent inexorablement, ces oiseaux pâtissent de ce que les spécialistes appellent la « perte d’habitat ». Pour les sternes, il s’agit du littoral méditerranéen qui a été petit à petit aménagé, urbanisé et dont les plages sont aujourd’hui le lieu de pratiques récréatives ou sportives. Des activités qui ne sont pas du gout de ce petit oiseau craintif de 50g à peine.

D’ailleurs, aux Chalets, plage urbaine donc naturellement très fréquentée, le dérangement est plus important que pour les colonies plus isolées. D’où la nécessité de l’enclos et des panneaux mis en place par le Parc naturel, la commune et la LPO. Une installation d’ailleurs connue des habitants, à force, et globalement respecté.

En ce début de saison 2020, la LPO de l’Aude, chargée du suivi de nidification des sternes localement, a compté jusqu’à 76 nids dans l’enclos en mai ! Une année très prometteuse pour la plage des Chalets !

Dès que les plages ont été réouvertes à la population après le confinement dû à la pandémie, les dérangements liés au déconfinement (franchissement de l’enclos, traces de chiens et de chats, …) ont conduit à un verdict bien décevant : mi-juin, il ne restait plus qu’un seul nid avec un seul poussin dont les parents étaient introuvables.

Et pourtant, les oiseaux retentent aujourd’hui le coup, malgré la saison maintenant très avancée. Les ornithologues viennent en effet de découvrir 3 petites colonies installées sur la plage de la Vieille Nouvelle. La commune et le Parc ont tout de suite installé des filets autour ainsi que des panneaux d’information afin de les protéger du piétinement. Quant au dérangement éventuel, cela dépend de nos comportements à tous. Saurons-nous, cette fois-ci, garder nos distances (ce qui n’empêche pas d’admirer de loin leur balai incessant pour nourrir les couveurs puis les poussins) et ainsi permettre aux nouveau-nés de prendre leur envol d’ici la fin du mois ?

Partager cet article : Facebook Twitter Google+