Marie Deweirder, Chargée de mission Éducation au territoire

La Lettre d’info du Parc s’intéresse eu métier de chargée de mission Éducation au territoire avec Marie Deweirder.

Marie, quel est votre rôle ?

Je pratique un métier du « Faire ensemble » : je travaille avec l’ensemble des acteurs de l’éducation à l’environnement de la Narbonnaise pour développer l’éducation à l’environnement sur le territoire. Cette mission est adressée aux petits comme aux grands ! Pour ma part, je m’occupe du lien avec les scolaires en m’appuyant sur le Réseau des Animateurs du Parc. Ce réseau regroupe une trentaine de personnes et est constitué de professionnels de l’animation aux compétences complémentaires : agriculteurs, ornithologues, botanistes, artistes, … .

De leur définition, à leur concrétisation en passant bien sûr par leur financement, je coordonne tous ces projets. Le projet est réfléchi et co-construit avec les animateurs, puis validé par l’Éducation nationale avec qui nous avons un partenariat depuis plus de 15 ans.

Ce que vous préférez dans votre métier ?

Semer, transmettre et rendre les gens curieux ! Je suis comme un jardinier, je sème des petites graines dans l’inconscient des enfants en espérant voir pousser de beaux arbres, acteurs de leur territoire !

Comment êtes-vous arrivée au PNR ?

J’ai débuté au Parc lors de ma formation en alternance du Brevet d’Etat d’Animation de Technicien d’Education Populaire. A cette époque, le Parc recherchait une personne pour animer sa politique d’éducation à l’environnement et de fil en aiguille, j’ai développé ce poste.

Ce qui m’a donné l’idée de travailler dans l’animation, c’est lors d’une de mes précédentes expériences au sein du Parc national des Cévennes où je m’occupais de l’accueil du public et où je me suis rapidement rendue compte que j’aimais sensibiliser les jeunes et les rendre curieux sur le monde qui nous entoure.

Quels sont les sujets traités en ce moment ?

Les sujets sont variés ! Je gère les projets récurrents comme la classe Ramsar par exemple, la coordination du programme d’animation découvrons ENSemble et puis les nouveaux projets tels que l’accompagnement d’écomanifestations ou la mise en place de séjours découverte pour le jeune public avec d’autres Parcs naturels régionaux d’Occitanie.

Et puis, il y a aussi le projet baleine dont j’ai envie de vous parler. Démarchés il y a 2 ans par Sylvere Petit, réalisateur, avec qui nous nous sommes lancés dans l’aventure. L’objectif de Sylvère est la réalisation d’un long métrage, qui mêle vision scientifique et artistique, retraçant la découverte de la baleine sur la plage de Port-la-Nouvelle il y a presque 30 ans par Jean-Louis Fabre. Le lien avec le Parc ? Nous organisons plusieurs fois par an des ateliers avec les classes des P’tits Labos, qui permettent de récolter de la donnée scientifique et surtout de la transmettre aux enfants : comment vit une baleine, de quoi se nourrit-elle ?…

Deux classes sont impliquées cette année, les CM2 de Mme Laure Khélil de Port-la-Nouvelle repartis dans l’aventure avec la réalisation d’un roman photos sur le voyage de la baleine grâce à la maquette du squelette réalisé l’an dernier. Les CM1 de Mme Maryline Lafleur de Gruissan sur l’écriture-sonore de la baleine sur le territoire. La restitution est prévue à Gruissan le 8 juin, dans le cadre de la journée des océans.

Un lieu favori dans le Parc à partager ?

Mon coup de cœur : cette petite route entre Peyriac-de-mer et Bages ! Une des plus belles routes de France à parcourir en vélo J

Partager cet article : Facebook Twitter Google+